29/06/2007

ELIO

 
 
Nous aspirons à une société plus heureuse, une société dans laquelle chaque être humain pourrait à son gré et selon ses facultés accéder à ce bonheur qui donne du sens à nos existences....
 
Cette «société idéale» reste à construire. Elle ne peut émerger qu’avec le concours de tout un chacun, elle ne peut se forger que dans une collectivité harmonieuse, en paix et prospère.
 
Mais voilà, si le 21e siècle a permis l’accroissement du confort matériel pour une partie de la population mondiale, il a surtout été le théâtre de grandes injustices.
 
Plus de 1,2 milliard d’êtres humains vivent avec moins d’un dollar par jour. Plus de 1,5 milliard ne bénéficient pas d’eau potable. Chez nous, les incertitudes de la vie se sont accrues. Aurais-je un emploi demain ? Pourrais-je payer mes soins de santé ? Pour mes vieux jours, aurais-je une pension décente ? ...
 
Face à cela, nous avons tous besoin d’une certaine sécurité d’existence, d’être un peu rassurés. Pour accéder au plus haut niveau possible de ses capacités, s’entourer des gens que l’on aime, façonner une famille, bref, construire sa vie.
 
Oui, construire sa vie est une ambition légitime pour chacun d’entre nous.
 
Les réponses du PS visent le plus grand nombre de citoyens, avec une attention toute particulière pour ceux qui sont fragilisés, les personnes à faible revenu, ouvriers ou employés.
 
D’autres réponses, comme celles de la droite, favorisent toujours un nombre restreint de possédants.
 
Le moteur des actions du PS, c’est la conviction profonde qu’un être humain vaut un autre être humain. Quels que soient ses origines, sa couleur, sa tradition philosophique, son sexe… C’est la conviction profonde que l’égalité constitue la valeur de base qui confère à l’humanité sa grandeur.
 
Mais du concept à la réalité, le chemin est long ! Aussi, le PS œuvre-t-il de toutes ses forces pour augmenter les degrés de liberté et le niveau de vie de chacun : grâce à un revenu décent, un pouvoir d’achat accru, un environnement préservé, une sécurité physique et assurée.
 
Le PS œuvre aussi pour organiser la solidarité entre les êtres. La solidarité ne va pas de soi. Il faut la construire, la mettre sur pied. Il a d’ailleurs fallu de grandes luttes, parfois sanglantes, pour conquérir les droits sociaux.
 
Pour le PS, on le comprend aisément, la consolidation de la sécurité sociale est une priorité absolue. Elle est le pendant naturel de la nécessaire création de richesses économiques.
 
Si vous aussi, vous partagez les idéaux d’une société plus juste, plus harmonieuse et plus heureuse, n’hésitez pas à vous engager ou, plus modestement, à me contacter.
 
Au PS, vous êtes le bienvenu, vous serez écouté et, si vous le voulez, vous pourrez changer les choses.
 
Avec tout mon dévouement,
 
Elio Di Rupo

22:55 Écrit par Gaston COURTIN dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.